Site officiel Georges Delerue - News

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 23 mai 2016

Inimitable DELERUE !



Georges Delerue était incontestablement un compositeur éclectique qui œuvrait avec aisance dans tous les registres cinématographiques mais le domaine musical dans lequel il travailla le plus fut pour celui du film dramatique. Dans un même domaine mais dans des contextes différents, Georges Delerue avait le don d'adapter la musique à un lieu, à une situation ou à la psychologie d'un personnage. Sa musique, souvent lyrique et belle, pouvait aussi être sombre et dérangeante mais que se soit dans un univers épique ou intimiste, le compositeur avait le pouvoir de nous transpercer le cœur par de magnifiques thèmes musicaux inoubliables, prenants et déchirants. Fidèle à son style et à son inimitable écriture, Georges Delerue savait faire de chacune de ses créations une œuvre unique et intemporelle et chacun des ses thèmes en sont la preuve. "La passante du sans soucis" et "Garde à Vue", deux films particulièrement dramatiques liés à la psychologie des personnages et à une situation particulière ont permis à Georges Delerue de créer des œuvres radicalement différentes.

Adapté du livre de Joseph Kessel et réalisé par Jacques Rouffio, La Passante du Sans-Souci sort sur les écrans le 14 avril 1982. Pour ce film, Georges Delerue compose un thème principal dominé par le violon. Ce thème apporte au film une dimension dramatique dès son introduction au Générique. Ce thème, repris en chanson sur le générique de fin (Chanson d’Exil), est décliné en différents arrangements tout au long du film, comme par exemple dans L’air de Max. Pour "Garde à vue" de Claude Miller, la musique de Delerue joue un rôle très psychologique et apporte une grande efficacité au long-métrage. Le thème principal, que l’on entend en intégralité sur le générique début (Musique de la pluie) et le générique de fin (Chantal Martinaud), prend la forme d’une valse de fête foraine. Une sourde inquiétude transparaît dans cette mélodie mécanique dominée par les flûtes. Le compositeur amène le malaise sur les froides et pluvieuses images du film.

En collaboration avec EMI Music Publishing, Music Box Records présente, pour la première fois en CD et dans une édition remastérisée, les partitions de Georges Delerue pour les deux derniers films tournés par Romy Schneider. La présente édition, entièrement remasterisée à partir des bandes master qui correspondent aux programmes des 33 tours, permet d’écouter deux versants de l’écriture de Georges Delerue : l’un dramatique et sentimental, dominé par les cordes, l’autre plus noir et inquiétant.

Un CD à ne pas rater, bénéficiant d'un superbe habillage graphique. Belle pochette ! Bravo et Merci à l'équipe de Music Box Records. Pascal Dupont

Quel score unique !




Master Film Music "The Big Woo"
« JOE VERSUS THE VOLCANO » THE SCORE
Edition limitée à 2000 exemplaires

Certains diront tout simplement que c’est un beau score de Georges Delerue, d’autres iront même dire que c’est la plus belle partition qu’a créée le compositeur. Il est certain et incontestable que Georges Delerue à pris un énorme plaisir à réaliser cette musique qui apporta son lot de fraicheur et de dynamisme au film de John Patrick Shanley. C’est Varese Sarabande et Robert Townson qui édita en 2002 le score pour la première fois en CD sous le concept de Masters film Music. Un Cd bien réalisé à cette époque mais qui posait quelques soucis sonores à l’écoute, surtout au casque (problèmes de souffle et de distorsions ). L’éditeur a décidé de palier lui-même à tous ces problèmes puisqu’il nous propose à présent une nouvelle édition complète du score avec des ajouts musicaux et un son totalement restauré. Inconditionnels de cette splendide musique entré de nouveau dans l’univers magique et vivifiant du maestro Georges Delerue ( sous la plume de Quentin Billard ).

Georges Delerue composa la musique de cette comédie romantique étrange fin 1989. Depuis le milieu des années 80, Delerue était parti aux Etats-Unis pour connaître une carrière intéressante. 'Joe versus The Volcano' reste probablement l'une des plus belles musiques que le compositeur ait écrit pour une comédie romantique de ce genre. Sa petite partition orchestrale repose autour de deux thèmes principaux qui resteront probablement vite gravés en mémoire même après la première écoute de la musique dans le film: le thème de Joe, petite valse innocente avec une sonorité de boîte à musique enfantine, et un magnifique Love Theme illustrant l'amour naissant entre Joe et Patricia (même si dans un premier temps le thème apparaîtra lors de sa petite soirée romantique avec DeDe). Après une introduction très brève et amusante du petit thème de boîte à musique de Joe dans 'Once Upon A Time...' (qui ouvre le film de manière fort ironique: 'il était une fois un gus nommé Joe qui faisait un métier pourri') petit thème de valse/berceuse qui est d'ailleurs joué par sa lampe de chevet qu'il installe au début du film dans son bureau pourri (et dont l'utilisation dans cette introduction brève semble apporter une petite touche d'humour un brin moqueuse au personnage principal de ce film), Delerue nous plonge dans le drame poignant d'un homme qui apprend qu'il n'a plus que quelques mois à vivre avec 'Brain Cloud', pièce de cordes dramatique et résigné qui met magnifiquement en valeur une très belle écriture lyrique des cordes façon 'Platoon'.
Quand à 'Dinner With Dee Dee', c'est le morceau qui introduit le style plus romantique du score avec des orchestrations pleine de fraîcheur et typique du compositeur (avec une guitare très romantique en prime), et ce pour le passage de la petite soirée romantique avec DeDe, suivi du magnifique 'Love Theme' exposé dans toute sa splendeur aux cordes avec une harpe. Impossible de ne pas vibrer en entendant ce thème touché par la grâce, le genre de mélodie qui nous incite à rêver, à nous évader dans les songes. Delerue éclaire cette scène en offrant une 'lumière' assez onirique à ce petit passage romantique où Joe est devenu un autre homme et où il le prouve cette soirée là à sa compagne DeDe. Mais très vite et après le lyrisme de 'Dinner With Dee Dee' et du 'Love Theme', Delerue retrouve une ambiance plus dramatique avec 'Joe Alone', morceau assez bref évoquant la solitude de Joe avant que le milliardaire Graynamore vienne lui rendre visite. Il ne faut surtout pas oublier de mentionner le fait que certains passages du score ont été remplacés par des chansons dans le film, le réalisateur ayant choisi d'utiliser beaucoup de chansons dans ce film, et ce dès le générique de début.

Pour le petit voyage de Joe à New York, Delerue nous offre quelques moments plus paisibles, plus heureux, sans oublier une reprise par un choeur féminin du thème de Joe qui donne un côté étrangement religieux à ce morceau dans la scène où le héros se voit offrir une grande malle de voyage luxueuse (comme si Joe devenait soudainement une sorte de roi respecté par tout le monde - une manière ironique d'illustrer ce 'miracle' dans le changement de la vie de Joe). Il ne faut surtout pas oublier de noter le petit thème principal, joli thème que l'on entend dans la première partie du film (très belle version paisible de ce thème aux cordes dans 'I'll Do It') où Joe prépare son voyage vers l'île tropicale et que l'on retrouve magnifiquement développé dans 'To The Ship' pour la séquence du départ en bateau vers l'île.

Introduit par des flûtes ondulantes avec cordes paisibles et une harpe, le morceau fait intervenir un bref passage très pastoral de hautbois rappelant brièvement la mélodie du 'Love Theme' avant que les cordes ne s'emparent du thème principal exposé ici de manière fort radieuse, comme pour évoquer l'exaltation du départ vers une grande aventure. Il ne faut pas oublier aussi une reprise au saxophone très romantique du thème principal et du Love Theme (souvent associés ensemble dans certains morceaux) dans 'Shopping Spree', version soutenu par un rythme pop et un style un peu ringard mais néanmoins assez joli (le morceau est absent du film lui aussi). Quand à 'Fishing' (séquence de pêche sur le bateau), il nous permet d'entendre un bref passage de rock léger même si le morceau a lui aussi été remplacé dans le film par une chanson.


Avec 'The Storm & The Rescue', Delerue nous introduit un côté plus épique/aventure avec un morceau qui commence de manière menaçante à l'orchestre alors que Patricia, Joe et les membres de l'équipage du bateau doivent affronter un typhon violent. Delerue met pleinement en avant ici les cuivres qui reprennent le thème principal sous une version minorisée et plus sombre, voire dramatique. 'The Storm & The Rescue' possède un côté orchestral un peu plus épique (surtout avec le pupitre des cuivres bien mis en valeur ici) pour évoquer la violence de cette tempête et ce même si le Love Theme réapparaît au milieu du morceau pour la première scène de baiser entre Joe et Patricia, c'est l'action qui reprend très vite le dessus dans ce morceau très Wagnérien d'esprit, dans le style musical du 19ème siècle (on pense un peu à l'Ouverture du 'Vaisseau Fantôme' sur une séquence de tempête quasi similaire ou à certains poèmes symphoniques de Liszt dans le même esprit).

Après ce bref passage aventure/action (qui est un peu à part dans le reste du score), on retrouve un autre passage romantique où Delerue fait un bref rappel du thème de Joe dans la très belle séquence où il regarde la lune se lever sur la mer à l'horizon en remerciant Dieu de l'avoir épargné. (On comprend mieux alors pourquoi le compositeur a choisi un thème aussi joli pour Joe: son thème évoque très clairement le côté quasi féerique de cette jolie fable sentimentale, surtout à la fin du film) Petite touche d'humour dans la séquence avec les indigènes de Waponi Woo où Delerue a adapté pour les besoins du film les chants traditionnels de 'Hava Nagila' et du fameux 'When Johnny Comes Marching Home' (utilisé par Michael Kamen dans 'Die Hard With A Vengeance' et par John Powell et Harry Gregson-Williams dans 'Antz' entre autre). Ce sont les indigènes qui chantent ces chants lors de la procession vers le volcan ou lors de l'accueil qu'ils réservent à Joe et Patricia pour leur arrivée sur l'île (qui se fait entendre avec un appel de trompette d'esprit péplum) et il est assez amusant de noter qu'ils chantent un chant typiquement américain ('When Johnny Comes Marching Home') alors que ce ne sont que des indigènes (qui adorent boire des sodas à l'orange, autre touche d'humour du film, une pointe d'ironie de la part du réalisateur?). Avec 'I've Got To Go', Delerue fait brièvement référence à la célèbre 'Marche Nuptiale' de Mendelssohn alors que Joe et Patricia se font marier très rapidement par le chef de la tribu avant que ces derniers ne sautent tout les deux dans le volcan. Mais le film est une petite fable romantique qui finit bien donc le scénariste du film s'est arrangé pour conclure cette histoire de manière heureuse en trouvant un 'Deus Ex Machina' totalement invraisemblable. (comme dans les tragédies au théâtre avec l'intervention des Dieux venus apporter une conclusion heureuse dans une histoire dramatique, même si cette conclusion est souvent peu vraisemblable, ce qui est tout à fait le cas ici dans ce film) C'est finalement la petite berceuse de Joe qui conclut le film de manière fort paisible avec le sempiternel 'et ils vécurent heureux' et bla-bla-bla.

A noter que pour le End Credits, Delerue a repris le Love Theme sous une forme vocale avec un choeur de femme pour la chanson 'Marooned Without You' avec un orchestre plus romantique que jamais dans ce thème magnifique et inoubliable. 'Marooned Without You' est en fait utilisé dans le film pour une scène où Joe s'assoit sur une plage toute une nuit, seul, en attendant le lever du jour alors qu'il va devoir partir en bateau vers l'île où l'attend son destin, une très belle reprise vocale de ce thème qui nous montre vraiment à quel point le compositeur s'est vraiment attaché à ce magnifique thème qui réussit à lui seul à capter tout le romantisme et le lyrisme du film et de la musique.

'Joe versus The Volcano' reste donc une référence dans la carrière américaine du compositeur. Grâce à la nouvelle édition en CD Club par Varèse Sarabande, les béophiles vont enfin avoir l'occasion de redécouvrir ce petit chef d'oeuvre qui, aujourd’hui continue toujours de nous émouvoir. Partition orchestrale pleine de fraîcheur, de romantisme et de tendresse (plus quelques petites touches d'humour), 'Joe versus The Volcano' est une musique incontournable du compositeur, une musique d'une grande beauté de la part d'un compositeur au sommet de son art à cette époque. Merci Varese Sarabande


Voir L'offre CD Vareses Sarabande

vendredi 26 février 2016

Play Time...Une promesse tenue !



Play-Time

8 avril 2016, sortie exceptionnelle

Pour la première fois en version intégrale :

La Promesse de l'aube
Musique composée et dirigée par
Georges Delerue


En 1970, auréolé du succès de partitions comme Jules et Jim, Le Mépris, Le Roi de coeur ou Promenade avec l'amour et la mort, le compositeur Georges Delerue est sollicité par le cinéaste américain Jules Dassin pour mettre en musique La Promesse de l'aube, adaptation du roman autobiographique de Romain Gary. Le pari est motivant : il faut raconter avec des notes l'histoire d'une relation passionnelle mère-fils, explorer les tourments de l'âme slave, voyager dans le temps (de 1914 à 1945) et la géographie (Russie, Pologne, France). Malheureusement, le parcours est semé d'embûches : Dassin rejette une partie de la musique enregistrée par Delerue, l'obligeant à revoir sa copie. Pour la première fois, le présent album révèle l'intégralité de la double partition de La Promesse de l'aube : celle qui figure dans le film, celle que Dassin n'a pas conservée. On y retrouve la puissance de feu de l'écriture de Georges Delerue, son sens du lyrisme, sa manière si personnelle de revisiter les musiques du passé. Le tout complété par des maquettes inédites, miraculeusement exhumées des archives du compositeur. Quarante-cinq ans après son enregistrement, voici l'aventure musicale de La Promesse de l'aube dévoilée dans sa pleine dimension. Un album évènement, indispensable à tous les amoureux du grand Georges Delerue.

Edition limitée : 750 exemplaires
CD 24 titres / 55 minutes de musique
Livret 12 pages bilingue
Play-Time, April 8, 2016
Exceptional, first-time release


Promise at Dawn

The complete score, composed and conducted by
Georges Delerue

In 1970, American filmmaker Jules Dassin contacted Georges Delerue, the renowned French composer who had already enjoyed success with his scores for Jules & Jim, Contempt, King of Hearts and A Walk with Love and Death. Dassin wanted him to do the music for Promise at Dawn, his adaptation of Romain Gary's autobiographical memoir. Delerue thought it was an interesting challenge: he would use notes of music to tell this story, an impassioned mother-son relationship, and explore the torments of the Slav soul, while travelling through time (from 1914 to 1945), and covering a lot of territory (Russia, Poland and France). Unfortunately, the trip had pitfalls: Dassin turned down part of the music already recorded by the composer, and Delerue had to go back to the drawing board. Here, for the very first time, is the double score for Promise at Dawn: the music heard in the film, plus the music that Jules Dassin didn't keep. You can hear the firepower in Delerue's compositions, his great lyricism, and the very personal way that he revisits music of the past. The complete score is accompanied by some previously unreleased demos, miraculously exhumed from the composer's archives. Today, 45 years after the original recordings, you can listen to the musical adventure of Promise at Dawn, revealed at last in its full dimensions. This is both an album and an event, an indispensable collectors' item for lovers of the great Georges Delerue.


Limited edition: 750 discs

24-track CD, 55 minutes of music
12-page booklet in two languages

jeudi 28 janvier 2016

Delerue... sur les traces de Mozart !



Delerue... sur les traces de Mozart !

En collaboration avec EMI Music Publishing, Music Box Records présente, pour la première fois en CD, la bande originale du film de Bertrand Blier Préparez vos mouchoirs composée par Georges Delerue en 1978. Le film obtient des critiques dithyrambiques et gagne un César pour la musique originale, ainsi que l'Oscar du meilleur film étranger. Préparez vos mouchoirs constitue la troisième et dernière collaboration entre Bertrand Blier et Georges Delerue, après le documentaire Hitler, connais pas en 1963 et le très culte Calmos en 1976. Le film raconte l'histoire de Raoul et Solange (Gérard Depardieu et Carole Laure), deux êtres perdus dans un monde étouffant, dominé par le béton et le conformisme d'une vie de couple ennuyeuse. Raoul est désespéré par la torpeur de son épouse Solange, c'est pourquoi il demande à un inconnu rencontré dans une brasserie (Stéphane, incarné par Patrick Dewaere) de s'occuper d'elle, afin qu'elle retrouve goût à la vie.



Le dessein des deux hommes finit par tourner à l'obsession, tout comme leur passion pour la musique de Mozart. Doué d'une solide culture musicale, Bertrand Blier est naturellement des plus exigeants en ce qui concerne les partitions accompagnant ses films. À la demande du réalisateur, Georges Delerue offre une partition vivante d'inspiration mozartienne (l'utilisation de l’Andante du concerto pour piano et orchestre n° 21 de Mozart dirigé par Delerue) et apporte un regard contemporain sur l'œuvre du compositeur autrichien. La présente édition a été entièrement remasterisée à partir des sessions d'enregistrement et propose un morceau inédit par rapport au contenu de l'édition vinyle. Les notes du livret sont signées par Nicolas Magenham.

Bravo à l'équipe de Music Box Records pour cette édition CD si attendue du score de "Préparez vos mouchoirs " de Georges Delerue. Nous en parlions encore dans notre rubrique précédente quant à savoir si ce CD verrait le jour. C'est enfin chose faite et ce, grâce à Laurent et Cyril de Music Box qui vont enfin permettre aux fans de Georges Delerue de faire immersion au cœur cette œuvre unique avec une qualité de son particulièrement appréciable à l'écoute.
Delerue/Mozart ou bien encore Mozart/Delerue, libre à chacun d'entendre ce qu'il a envie d'entendre. Pastiche ou pas, l’œuvre se veut DELERUESQUE avant tout et s'apparente plus à un exercice de style "à la façon de Mozart" comme le disait souvent Georges Delerue, grand admirateur lui-même de l’œuvre du génie Autrichien.

Un CD a ne manquer sous aucun prétexte. Allez sur site de MUSIC BOX

Something Wicked... Le score complet...



Première version intégrale du plus intriguant score de Georges Delerue. Un Collector déjà assuré ...

Important, complete release of magnificent, yet never-used soundtrack from 1983 Walt Disney production based on classic Ray Bradbury novel. Jason Robards, Jonathan Pryce, Diane Ladd, Pam Grier star, Jack Clayton directs, Bradbury himself scripts. Years ago, Intrada premiered dynamic, early James Horner soundtrack eventually used in film. Now, near-legendary unused score by Georges Delere gets a complete release unto its own. Delerue opens with rich, chordal motif for low brass that is simultaneously regal, unsettling...

INTRADA RECORDS


jeudi 7 janvier 2016

Toute l'équipe du Site Officiel de Georges Delerue vous souhaite une excellente année 2016.
Merci de nous visiter !

FILM MUSIC COLLECTION 3 CD

FILM MUSIC COLLECTION 3 CD






Georges Delerue
Film Music Collection 3 CDs
DigiBea - DGBT003

Un coffret 3 CDs de belle envergure, et dont il aura fallu 2 ans en tout et pour tout de préparation, commémore le 90ème anniversaire de Georges Delerue. Beat Records et Digit Movie avec le concours de Colette Delerue, réalisent ce bien bel objet en hommage à l'un des plus grands compositeurs de musiques de films de tous les temps. Une première aussi pour l'Italie, qui n'avait pas édité de musique de Delerue depuis bien longtemps.

Un coffret qui intéressera avant tout les fans qui n'avaient pas réussi à obtenir à temps l'édition de Music Box records comportant l'intégral de "L'incorrigible" et de "Va voir maman, papa travaille".
Un coffret qui prendra à coup sur de la valeur de par ses inédits, en commençant par trois nouveaux morceaux venant étoffer ce que l'on connaissait déjà du très beau score de "Fantomas" que Delerue composa pour la télévision. Mais c'est surtout les éditions inédites des "Insulaires" et de "Banlieue sud-est" (1977), toujours pour la télévision, qui ravira les inconditionnels du musicien Français. Il faudra certainement regretter que l'éditeur n'ai pas ajouté à sa sélection la superbe musique de " Préparez vos mouchoirs"… toujours très attendue par les fans et toujours inédite en CD !

Un coffret abordable, à ne pas rater !
BEAT RECORDS

dimanche 22 novembre 2015

Nouveauté Music Box records !

Lire la suite

propulsé par DotClear