Header background

A R C H I V E S

une vie, un travail, une passion...

Don’t Shoot the Composer

C’est en 1965 que le metteur en scène britannique Ken Russell réalise pour la télévision BBC un documentaire fiction sur Georges Delerue, intitulé Don’t shoot the composer (Ne tirez pas sur le compositeur) en référence au film de François Truffaut Tirez sur le Pianiste.

dont-shootGeorges Delerue y tient son propre rôle, celui d’un compositeur kidnappé et affairé à mettre en musique l’histoire dont il est le protagoniste. Tantôt récit sérieux, tantôt comédie satirique muette et loufoque, ce film est l’occasion unique pour le compositeur de faire valoir les multiples facettes de son talent. On le découvre en train d’improviser au piano et de créer des pastiches de cancan des plus improbables. « Offenbach serait fier de lui  » dira Ken Russell qui savait que Georges Delerue s’adapterait parfaitement au burlesque de certaines scènes. Notre compositeur s’amusera beaucoup pendant le tournage.

C’est en découvrant, en 1962, la musique de Jules et Jim de François Truffaut, dont il considérait alors le thème « Vacances » comme le plus beau thème écrit pour le cinéma, que Ken Russell tombe sous le charme du « style Delerue ».

En 1964, le cinéaste anglais ouvre les portes du cinéma anglo-saxon au compositeur, en sollicitant sa collaboration sur French Dressing. Les deux hommes se retrouveront en 1969 pour Women in Love (Love), un des meilleurs films du réalisateur et du cinéma anglais.

Avec Don’t Shoot the Composer Ken Russell a mis en lumière et en image la musique de celui dont le métier était de mettre en musique la lumière et l’image. Quel plus bel hommage pouvait être rendu à Georges Delerue ?

Comments ( 0 )

    Laisser un commentaire

    Footer background

    Contact

    Yay! Message sent. Error! Please validate your fields.
    Clear
    © 2006-2017 "VIBRATION" site officiel de Georges Delerue

    Colette Delerue / Pascal Dupont / Jeannot Boever

    © Photos d'Alain Marouani

    Georges Delerue